12 septembre 2010

La Chanson de la semaine (20) : Static (Godspeed you black emperor)

Et si Godpseed You Black Emperor était le plus grand groupe du tournant des années 1990-2000 ? Né, au départ, de la réunion d'Efrim Menuck, Mike Moya et Mauro Pezzente en 1994, le collectif prend réellement forme dans les années qui suivent, regroupant bientôt une dizaine de musiciens. Groupe phare du label Constellation Records (auquel sera consacrée la prochaine de S.A.V. sur Radio Canut, ce mardi 14 à 17h), basé à Montréal, GYBE sort, en 2000 et 2002, deux albums majeurs : Lift your skinny fists like antennas to heaven (2000) et Yanqui UXO (2002). Le groupe est alors au sommet de son art. Il étale, sur certains morceaux qui dépassent régulièrement les vingt minutes, une musique entièrement instrumentale où se croisent les influences du meilleur du rock indé (Glenn Branca, Sonic Youth), du punk (pour la démarche et l'esprit), de la musique expérimentale et même du "classique" vu la dimension "symphonique" de leur musique. Le long morceau Static (plus de vingt minutes) est extrait du premier de ces deux disques. Jamais je n'oublierai la première fois que j'ai écouté cette musique ! C'était il y a dix ans déjà. Je revois exactement les circonstances dans lesquelles je me trouvais, l'état dans lequel cette musique m'a mis et le sentiment très clair que j'ai eu, à la fin, d'avoir découvert quelque chose de très très grand. On n'écoute pas ce genre de morceau comme on écoute n'importe quel chanson pop rock, vite déballée, consommée et oubliée. Il faut prendre son temps, se poser un moment, ne plus rien faire d'autre et monter le son. Alors, on traverse des contrées inouïes, on est ému, on frissonne, on est électrisé, mené au bord d'une étrange transe, pour peu que l'on lâche un peu prise. C'est le monde entier qui défile sous nos yeux, des friches industrielles désertées, un cri de désespoir et de révolte mêlés, tous nos temps de crise, un univers au bord de la faillite. Quel que soit le moment du morceau où vous vous trouviez, sachez que vous n'êtes pas au bout de vos surprises et que le meilleur est encore à venir ! Tout commence lentement, on entend le bruit d'un train, puis un clochard qui parle dans la rue, le genre de clochards mystiques et un peu fous qui annoncent la fin du monde et puis la tension monte, monte, jusqu'à l'incroyable déflagration de la seconde partie du morceau. Tout retombe d'un coup, pourtant, et nous sommes lâchés, dans la dernière partie, dans un étrange no man's land.
Le groupe, très actif pendant quelques années, auteur de concerts mémorables (je les ai vu deux fois !), a interrompu ses activités pendant près de 7 ans, jusqu'à début 2010. Pendant ce temps, la plupart de ses membres ont joué dans plusieurs autres formations géniales comme A Silver mount zion memorial orchestra, Set Fire to flames ou Hrsta. Ceci dit, hourra ! hourra ! le groupe a repris récemment du service et une nouvelle tournée va avoir lieue ! A suivre, donc... Mais, tout ça, on en reparle mardi, dans l'émission de S.A.V., de 17h à 18h !
video

2 commentaires:

  1. Raaaaaaah que c'est bon !!
    Autant l'intro, je ne voyais pas où ça allait, autant après le discours, c'est vraiment... grand !
    Tu as un/des CD de ce groupe ?
    Bonne semaine
    ++

    RépondreSupprimer
  2. Salut !

    Oui, GYBE, c'est terrible... je dois avoir à peu près tous leurs disques. Et puis, si tu aimes ce groupe, il y a toute la galaxie GYBE après, tous les autres groupes qu'ils ont formé : A silver mount zion, Hrsta, Set fire to flames et tous les autres groupes du label Constellation avec qui ils ont joué (c'est-à-dire, en fait, la majorité des groupes de ce label)! Je suis en train de tous me les repasser pour préparer mon émission de demain sur ce label... le choix va être dur! surtout que, vu la durée des morceaux, je ne vais pas pouvoir en passer des tonnes...

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous !