31 juillet 2011

La Chanson de la semaine (64) : Polytechnic Street (HYGIENE)

Retour sur un des bons albums de ce début d'année, "Public Sector" des quatre londoniens d'Hygiene, sorti par le label La Vida Es Un Mus. Une petite merveille de punk revêche !

video

30 juillet 2011

L'Extrême-droite, d'Oslo à Lyon...

Juste un simple fou, Anders Breivik ? Un illuminé, isolé et sans soutiens ? Il y a une chose qu'il ne faut pas oublier : son acte était prémédité, réfléchi, théorisé, en un mot : idéologique. Et cette idéologie n'est pas tombée du ciel, il la partage avec toute une partie de l'extrême-droite européenne tiraillée aujourd'hui entre sympathie, compréhension et crainte d'être discréditée par cette affaire. Il n'a pas choisi au hasard les milliers de personnes à qui il a envoyé son "manifeste"... Y avait-il, parmi elles, les divers groupuscules de l'extrême-droite lyonnaise qui, depuis quelques années, se sont illustrés en attaquant des manifestants, en agressant des militants gauchistes, en organisant des "ratonnades" ou autres expéditions coup de poing qui régulièrement envoient à l'hôpital militants antifascistes, militants de gauche ou d'autres personnes dont le seul tort, à leurs yeux, était d'être là au mauvais moment ou de ne pas avoir la bonne couleur de peau ? On ne peut que s'en inquiéter... Tout ça, pourtant, on n'en parle pas ou trop peu. Voilà pourquoi je vous fais suivre ci-dessous le lien vers un article publié sur le site rebellyon.info qui tente d'éclaircir certaines composantes idéologiques de la stratégie adoptée par Breivik et ses inquiétantes similitudes avec celle de certains groupes d'extrême-droite, à commencer par les Jeunesses Identitaires à Lyon.

> l'article : "Des Violences lyonnaises d'extrême-droite à celles de Norvège"

26 juillet 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 26 juillet 2011

Pour cette dernière de la saison (et oui, l'émission fait une pause en août avant de reprendre en pleine forme début septembre), l'émission "S.A.V." de ce mardi vous proposait de voyager allègrement entre les genres et les continents. Au menu, entre autres : Pretty Bird, Weave!, The Offs, Elfin Saddle, Bill Orcutt, Liliput, The Slits, Super Khoumeissa, Taraf de Haidouks, Tragic Mulatto, Orval Carlos Sibelius, Death Sentence:Panda!, The Coathangers, Volapük, Bow Wow Wow, Trash Kit (la playlist détaillée est dans les commentaires)... Tout ça en libre écoute/téléchargement ci-dessous. Pour la prochaine émission en direct, il faudra donc attendre début septembre... par contre, le blog restera, lui, actif pendant tout l'été avec un point sur les albums de l'année (déjà sortis et à venir) et plein de choses à la rubrique photos !


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

24 juillet 2011

La Chanson de la semaine (63) : Cadets (TRASH KIT)

Une "chanson de la semaine" un peu tardive qui apporte à point nommé une touche de couleur dans un week-end bien gris... Ce morceau est extrait du premier album de Trash Kit, trio de londoniennes aux visages peints et au look coloré qu'on a parfois comparé à The Slits, sorti l'année dernière sur le label Upset the rythm. Ci-dessous, vous pourrez à la fois écouter le morceau, visionner son clip (si une telle débauche de couleurs et de déguisements qui évoquent un mélange de Rocky Horror Picture Show et de fête d'étudiant-e-s en beaux-arts ne vous fait pas fuir) et même télécharger ce titre :

  Trash Kit - Cadets by jenlong

Pour télécharger "cadets", cliquez ici

19 juillet 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 19 juillet 2011

Emission un peu spéciale cette semaine, suite de morceaux appartenant à des genres variés (entre rap et punk) qui raconte une histoire sombre de colères, de révoltes et de coups reçus/donnés. Une émission politique, si vous voulez, où la qualité des musiques répond à celle des textes. Au programme, dans le désordre (la playlist détaillée est dans les commentaires) : L'Oiseau Mort, Ali'n, Deltron 3030, Rage Against The Machine, René Binamé, Crass, New Model Army, Les Vieilles Salopes, Bérurier Noir, Atari Teenage Riot, The Avengers, Einstürzende Neubauten, Le Peuple de l'Herbe, Rats et Expérience. Tout ça en libre écoute/téléchargement ci-dessous :


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

16 juillet 2011

La Chanson de la semaine (62) : Here comes the war (NEW MODEL ARMY)

New Model Army fait partie de ces groupes issus du punk qui ont su "élargir" ce champ musical en y intégrant diverses influences allant de la folk au rock indé (à moins qu'il ne témoigne de l'influence du punk sur tout le développement du rock indé...). Sans être connu du grand public, le groupe fait figure de référence dans le genre. Formé en 1980, en Angleterre, autour de son chanteur/guitariste Justin Sullivan, il est toujours actif aujourd'hui (même si je dois avouer que je n'ai pas du tout suivi leurs derniers disques). Le morceau que je vous propose d'écouter aujourd'hui est extrait de l'album The Love of hopeless cause (peut-être mon préféré, avec Thunder and consolation), sorti en 1993. "Here comes the war" est un morceau sombre, explosif, pour une époque elle-même sombre et explosive (voir les paroles ici). The riot season is here again, comme dit la chanson...

14 juillet 2011

Graffitis à... (7) : HAMBURG

Nouvelle étape de ce petit tour d'horizon des grandes villes d'Europe et de leurs murs peints et recouverts d'affiches et d'inscriptions ! Ce coup-ci, Hamburg, en Allemagne, donc. Cette série de photos date d'il y a deux ans. Lors de ce voyage, l'objectif de mon appareil photo avait rendu l'âme et fonctionnait alors en focale fixe. Aucun gros plan, du coup, mais ces vues larges ont l'avantage de rendre compte de la quantité incroyable d'affiches et de graffs qui recouvraient les murs (et puis vous pouvez toujours agrandir en cliquant sur les images). Toutes ces photos ont été prises dans le quartier du Sternschanze (à l'exception de la dernière, prise dans le quartier de Sankt Pauli). Ce quartier est sans doute l'un des plus vivants et des plus intéressants de Hamburg, multiculturel et truffé de lieux alternatifs. Une petite enclave dans la ville... On y trouvait (trouve toujours ?) le grand squat Die Rote Rosa, par exemple. Peut-être faut-il écrire tout cela au passé, ceci dit. La gentrification, une fois de plus, est passée par là... Hausse des loyers, arrivée d'une population branchouille, fermeture de lieux "alternatifs", expulsion des populations les plus pauvres : c'est à chaque fois la même litanie, malheureusement. A l'époque où je m'y suis rendu, tout n'était pas encore joué, cependant. Les murs étaient un vrai festival d'affiches, graffs et inscriptions. Le Rote Rosa enchaînait soirées sur soirées. Dans la rue où je logeais, un grand drapeau rouge et noir avait été tendu entre les immeubles avec une phrase dénonçant la spéculation immobilière dessus.

12 juillet 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 12 juillet 2011

Au programme, cette semaine, toute une série de nouveautés, d'avant-premières et de morceaux récents (Lil Daggers, Las Senoras, Bad Sports, Hygiene, Fig Newlies, Veronica Falls, Bill Orcutt, Dunes, Aids Wolf, Sweet Bulbs et Mansfield Tya), quelques classiques rock indé (Anita Lane, Sonic Youth, Blonde Redhead), une rareté (Unit 4) et de vieux singles de punk californien (Rhino 39, The Offs, Social Distortion). Tout ça, en libre écoute/téléchargement ci-dessous (la playlist détaillée est à suivre dans les commentaires) :


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

10 juillet 2011

La Chanson de la semaine (61) : Rules + Hidden faces (UNIT 4)

Comme je vous le disais récemment, dans l'émission spéciale "trésors cachés de l'histoire du rock" de S.A.V., on ne connait à peu près rien du groupe Unit 4. On sait juste que ce groupe belge a sorti quatre morceaux - dont deux sont à écouter ci-dessous - en 1981 sur une cassette tirée alors à 200 exemplaires et où l'on peut écouter aussi le groupe belge Isolation Ward et les écossais de The Topplers - le tout réédité cette année par le petit label S.S. Records. Quand on découvre la qualité des morceaux en question, on ne peut que le regretter et s'accrocher à eux comme à un petit trésor. Musicalement, le tout s'inscrit dans la lignée de toute cette série de groupes de post-punk féminins actifs au tournant des années 1970-1980 dont les plus connus aujourd'hui s'appellent KLEENEX/LILIPUT, THE RAINCOATS ou DELTA 5 (voir, à ce sujet, l'émission SAV consacrée à cette scène). Voilà qui prouve, en tout cas, qu'on est encore loin d'avoir épuisé toutes les pépites musicales de cette période-là... En voici deux à écouter sans modération :

video
  Unit 4- Hidden Faces by nicholab

5 juillet 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 5 juillet 2011 (trésors cachés de l'histoire du rock - 1)

Ce mardi 5 juillet, l'émission « S.A.V. » célèbrait les grands loupés de l'histoire officielle du rock ! Groupes majeurs au destin mineur, étoiles filantes de la musique, albums injustement oubliés : retour sur quelques trésors cachés de l'histoire du rock... Au programme, une longue suite de raretés et de groupes injustement méconnus sortis des oubliettes - du proto-punk et garage des années 1960 à l'émergence du rock indé dans les années 1980, en passant par les vagues punk et post-punk - avec, au programme : Index, Jonathan Halper, The Neon Boys, Unit 4, Pulsallama, UnterRock, Schund, Deadbeats, The Scrotum Poles, Fatal Microbes, Abwärts, Monks, The Outsiders, Mark Lanegan, The Tunnelrunners. Tout ça en libre écoute/téléchargement ci-dessous (la playlist détaillée est à suivre dans les commentaires) :


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

2 juillet 2011

La Chanson de la semaine (60) : Fire Eyes + John Riley (INDEX)

Index est un groupe des années 1960, à peu près totalement inconnu à son époque (et aujourd'hui encore...), formé en 1966 par une bande d'adolescents du Michigan et qui, en trois années d'existence à peine, ne laissera derrière lui que deux albums sortis en tout petit nombre (le deuxième n'est tiré qu'à cent exemplaires !) et une poignée de concerts dans leur région. Il faut attendre les années 1980 pour qu'on entende à nouveau parler du groupe, à l'occasion d'une réédition de ses deux albums (le "black" et le "red" album). Pour ceux qui découvrent alors Index, c'est une vraie claque et, pour ces quelques "privilégiés", le groupe entre immédiatement au panthéon des chefs d'oeuvre inconnus des années 1960 et des merveilles psyché folk-rock et proto-punk de cette décennie. Il y a de quoi, il faut dire... Bien qu'enregistré de façon artisanale et avec du matériel de fortune par les membres du groupe eux-mêmes, le fameux "black album", sorti en 1967, est un petit bijou injustement méconnu, une sorte d'OVNI dans le paysage musical des années 1960, avec un son incroyable. Au même titre que les deux morceaux de Jonathan Halper, il fait partie des trésors les plus jalousement cachés de la musique de ces cinquante dernières années. Ci-dessous, je vous propose d'en découvrir deux extraits, les formidables morceaux "Fire eyes" et "John Riley". Préparez-vous à une grosse claque...