29 mars 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Spéciale Riot Grrrrls 2ème partie (émission du 29 mars 2011)

Suite de la spéciale sur l'histoire du mouvement Riot Grrrl (après l'émission de la semaine dernière sur la période punk et post-punk du tournant des années 1970-1980 en écoute/téléchargement ici), consacrée, cette fois-ci, à la scène riot grrrl proprement dite, au début des années 1990. Présentation du mouvement et des principaux groupes de l'époque, depuis toute une série de groupes plus ou moins affiliés à la mouvance "grunge" (L7, Babes In Toylant, Red Aunts, The Gits, 7 Year Bitch) à la scène d'Olympia (Bikini Kill, Bratmobile, Sleater Kinney, The Frumpies, Excuse 17, Heavens to Betsy, Julie Ruin), en passant par la scène anglaise (Huggy Bear, Phantom Pregnancies, Mambo Taxi, Lungleg) et quelques autres groupes comme Free Kitten, Picasso Trigger ou Lunachicks. Fin de cette spéciale mardi prochain, avec les années 2000. En attendant, l'émission de cette semaine est en libre écoute/téléchargement ci-dessous et la playlist détaillée est à suivre dans les commentaires :


Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

ps: pour aller jeter un oeil sur le fanzine Bikini Kill, ça se passe ici

26 mars 2011

La Chanson de la semaine (46) : Drama (L7)

L'épicentre du mouvement Riot Grrrl, au début des années 1990, se trouve sur la côte ouest des Etats-Unis, au nord-ouest plus précisément, dans l'état de Washington (sans que le mouvement se limite à cette région, bien sûr). A cette époque et dans ce petit périmètre géographique, on peut distinguer deux scènes (étroitement liées l'une à l'autre) : la scène punk d'Olympia constituée autour de groupes comme Bikini Kill ou Bratmobile et, plus largement, des artistes du label Kill Rock Stars (fondé en 1991, dans cette ville) et la scène dite "grunge" de Seattle, avec un son plus "lourd", et des groupes locaux comme The Gits ou "affiliés" comme L7 (qui sort, en 90, son 2ème album sur le célèbre label Sub Pop). Ce dernier groupe, à vrai dire, se forme un peu plus au sud, à Los Angeles, berceau de la scène punk californienne, autour du duo Donita Sparks et Suzi Gardner (qui s'était déjà fait remarquer, un peu plus tôt, en chantant sur l'un des morceaux du groupe Black Flag). Leur premier disque sort en 1988. Le groupe devient vite une figure emblématique à la fois du mouvement Riot Grrrl et de la scène dite "grunge". En 1991, il forme l'association Rock For Choice (toujours active aujourd'hui) qui milite pour les droits des femmes, en particulier le droit à l'avortement, et organise de nombreux concerts de soutien. Le morceau que j'ai choisi cette semaine, "Drama", est assez tardif, sorti en 1997 sur leur cinquième album The Beauty Process:Triple platinum. C'est une sorte de rouleau compresseur rock au son ultra puissant dont le groupe avait le secret et qui fait de lui l'un des meilleurs de son époque. Tout un bout de mon adolescence... De quoi annoncer haut et fort la deuxième émission spéciale de S.A.V., sur Radio Canut, consacrée au mouvement Riot Grrrl :

25 mars 2011

Graffitis à... (5) : les Pentes de la Croix-Rousse (LYON)

Il y a encore (un peu) de la vie sur les Pentes... La nuit, de drôles de personnes errent encore avec une bombe de peinture et des pochoirs à la main (voire même de la mousse pour la coller sur les murs...). La preuve avec cette nouvelle série de photos de graffs prises dans le quartier ces dernières semaines. Pour rappel, j'en avais déjà publié une première série ici et, avant, j'avais promené mon appareil photo dans les rues de Lisbonne, Amsterdam et Grenade. Sinon, sur la position critique et ambiguë du graff dans certains quartiers aujourd'hui, il y a toujours ces deux brochures : "Faut-il lâcher les bombes ?" et "Graffitis et Street Art, du vandale au vendu"...

22 mars 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Spéciale Riot Grrrls 1ère partie (22 mars 2011)

Première partie de cette spéciale consacrée au mouvement Riot Grrrl avec, cette semaine, la période punk et post-punk de la fin des années 1970. Plein de groupes passionnants à (re)découvrir au programme avec The Slits, X-Ray Spex, The Raincoats, The Avengers, The Runaways, Delta 5, The Au Pairs, Poison Girls, Fatal Microbes, Nina Hagen Band, 8 Eyed Spy (avec Lydia Lunch), Vice Squad, Penetration, Girls at our best!, Kleenex/Liliput et Essential Logic. La suite, la semaine prochaine, avec la génération riot grrrl des années 1990 ! En attendant, vous pouvez écouter/télécharger le podcast de l'émission ci-dessous et la playlist détaillée est dans les commentaires :


Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

21 mars 2011

RAPPEL : Spéciale Riot Grrrls dans S.A.V., suite et fin ce mardi 5 avril à 17h

Nouvelle série d'émissions "historiques" dans S.A.V., avant de retourner à l'actualité musicale, avec, cette fois-ci, trois émissions consacrées au mouvement Riot Grrrl. La première partie, ce mardi 22, portait sur la scène de la fin des années 1970/début 1980 (punk/post-punk) avec, entre autres : The Raincoats, The Slits, The Au Pairs, Poison Girls, Fatal Microbes, The Avengers, Essential Logic, Malaria!, Kleenex/Liliput, Pulsallama, Delta 5... Deuxième partie, le mardi 29, même heure, sur la scène riot grrrl proprement dite (punk/grunge), au début des années 1990 avec, par exemple : Bikini Kill, Bratmobile, Picasso Trigger, Red Aunt, 7 year bitch, L7, Babes in toyland, Sleater Kinney, The Frumpies, etc. etc. Troisième et dernière partie, ce mardi 5 avril, sur les héritières des années 2000 et d'aujourd'hui, à la fois du côté de la scène punk (Mika Miko, Erase Errata et d'autres) et de la scène dite « électroclash » (Le Tigre, Scream Club, Chicks on speed, Squishy Squid, Hanin Elias...) et pleins d'autres super groupes que je vous laisserai la surprise de découvrir !
Bon, vous commencez à connaître tout ça : en direct, à chaque fois, ce sera le mardi de 17h à 18h sur Radio Canut (102.2FM sur Lyon et environs ou http://radio.canut.free.fr de partout ailleurs) puis, à chaque fois, vous pourrez écouter/télécharger le podcast depuis le blog de l'émission.

18 mars 2011

La Chanson de la semaine (45) : The Devil lives in my husband's body + Ungawa Pt.2 (PULSALLAMA)

Pulsallama fut un groupe à l'existence brève, formé au tout début des années 1980, à New-York, composé d'une douzaine de musiciennes qui forment une sorte d'étrange et géniale battucada punk, au sens de l'humour aiguisé. On ne compte qu'une poignée de morceaux enregistrés, et je ne leur connais que deux EPs sortis en 1981 et 1983 (si quelqu'un connaît d'autres morceaux, je suis preneur !). "The Devil lives in my husband's body" est le titre phare du premier d'entre eux. Côté musique, on a affaire à l'un de ces OMNI (objet musical non identifié) post-punk dont le groupe est coutumier : une armée de percussions, une vague mélodie légèrement dissonante en fond, un chant à la limite du spoken word et des choeurs collectifs. Dans le genre, je ne saurais trop vous recommander d'écouter la face B de ce EP, le génial "Ungawa Pt.2" (déjà passé dans mon émission, d'ailleurs), mon morceau préféré de ce groupe, que je vous mets à la suite du coup. Côté texte, "The Devil lives in my husband's body" donne le ton décalé et humoristique dont le groupe, là encore, est coutumier. Dans cette chanson, la narratrice raconte, effrayée, comment son mari s'enferme tous les soirs dans son garage et y pousse d'étranges hurlements... Elle décide alors d'appeler sa voisine Hilda (dont la principale caractéristique est de vivre avec 17 chats) pour exorciser son mari. Bref, une histoire bien barrée racontée avec beaucoup d'humour et un sens du grotesque très drôle ! Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre, ci-dessous, le clip réalisé alors pour cette chanson qui, en plus de constituer une pièce très intéressante dans l'histoire de l'évolution du clip, se moque avec bonheur de la vie résidentielle des classes moyennes américaines (encore que la gelée verte du début fasse plutôt penser à l'Angleterre...) :

video

Et je rajoute donc, à la suite, le morceau "Ungawa Pt.2" :

video

15 mars 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 15 mars 2011

Retour au coeur de l'actualité, cette semaine, avec toute une série de découvertes passionnantes, de disques récemment sortis et encore pas mal d'avant-premières. Au programme, de grandes épopées post/math/noise rock (Psychic Paramount, Explosions in the sky, Mogwai), de la folk/pop du meilleur goût (Johny Telafone, A Grave with no name, Veronica Falls, Eternal Summers), du rock indé classieux (Shannon Wright, Balkans, Yuck, Weird Era, Young Widows), le tout accompagné de quelques découvertes punk (Iceage, Bazooka, Woollen Kits). Le tout est à écouter/télécharger ci-dessous tandis que la playlist détaillée est dans les commentaires :



Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

12 mars 2011

La Chanson de la semaine (44) : Letters to the metro (Mogwai)

Le nouvel album de Mogwai, Hardcore will never die but you will, que le groupe vient juste de sortir sur son label Rock Action, n'est peut-être pas le meilleur disque du groupe. Il n'atteint sans doute pas les hauteurs de CODY ou de Young Team - les deux premiers et sans doute les deux meilleurs albums du groupe qui posèrent les bases de ce post-rock propre au groupe, ce mélange de lourdeur et de légèreté, de mélancolie et de charges furieuses au travers de longues plages instrumentales, entre suspension et explosion. Ce nouvel opus des écossais n'en vaut pas moins le détour. Certes, je reste peu emballé par l'utilisation de synthé sur plusieurs morceaux ou par certaines facilités et répétitions que n'évite pas toujours le groupe. Pourtant, quand on écoute un morceau aussi beau que ce "Letters to the metro", on reste subjugué comme aux premières heures par le talent dont sait faire preuve ce groupe. Ce titre justifie, à lui seul, de se pencher sur ce nouvel album. Porté par quelques accords plaqués de piano, le morceau progresse par boucles. Mogwai y excelle à créer, avec peu d'effets, une atmosphère très forte, à la fois apaisée et mélancolique, et, dès les premières secondes, on est pris par cette musique. L'effet est très vite addictif...

8 mars 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 8 mars 2011

Une émission à large dominante punk/post-punk, cette semaine ! Au programme, toute une série de classiques (Wire, The Slits, The Au Pairs, GG Allin, The Damned, The Neon Boys, Bikini Kill, Minutemen, Berurier Noir, Lucrate Milk, The Scrotum Poles) mais aussi pas mal de groupes actuels comme Masshysteri, The Bombettes, XYX, Mind Spiders, TV Colours, Mika Miko et les lyonnais Baton Rouge et Télécommande. L'émission est en libre écoute/téléchargement ci-dessous et la playlist détaillée est dans les commentaires :



Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

5 mars 2011

La Chanson de la semaine (43) : Pick the cat's eyes out (The Scrotum Poles)

The Scrotum Poles est un groupe de punk écossais, formé à Dundee en 1978 et séparé en 1980, le genre de groupe obscur dont on aurait sans doute perdu tout souvenir sans les compilations Messthetics (le morceau ici choisi apparaît sur le premier volume de cette série) et la passion de quelques collectionneurs. Le genre de groupe dont aucun membre ne savait vraiment jouer d'un instrument au moment de sa formation (et guère mieux au moment de sa séparation) mais qui compense largement cette faiblesse "technique" par une énergie et une conviction dans sa musique propre aux meilleurs groupes de cette époque. Après le disque Auchmithie calling, sorti à 100 exemplaires en 1979 (en cassette), le groupe sort en 1980 le EP Revelation sur lequel se trouve "Pick the cat's eyes out". Le son est pourri, la musique enregistrée avec trois bouts de ficelle, le titre de la chanson tient sans doute de la blague de potache mais peu importe : on tient là un authentique tube punk/pop à la mode anglo-saxonne que je vous propose d'écouter et de découvrir ci-dessous (à moins que vous ne vous rappeliez de cette ancienne émission de S.A.V. ici) :

2 mars 2011

Histoire de Melody Nelson, de Serge Gainsbourg

Ca fait donc vingt ans, aujourd'hui, que Gainsbourg est mort... Sur toutes les chaines télé, on ne parle pratiquement que de "gainsbarre", c'est-à-dire du personnage médiatique dans les années 1980. On en oublierait presque sa musique, dont la période la plus intéressante est bien antérieure à ces années-là. De mon point de vue, son meilleur album, l'Histoire de Melody Nelson, est aussi son dernier disque qui m'intéresse vraiment - le seul, à vrai dire, que j'écoute régulièrement. Il faut avouer que je ne suis pas forcément un grand fan du monsieur mais ce disque-là, franchement, c'est un chef d'oeuvre. Bref, plutôt que d'évoquer des histoires de billets brûlés à la télé, de marseillaise version reggae ou de "i want to fuck you" chez Drucker qui ne m'intéressent pas (sans parler de tous ses morceaux des années 1980 que je trouve sans aucun intérêt), je profite de cette occasion pour vous conseiller d'écouter (ou ré-écouter) cette Histoire de Melody Nelson, sortie en 1971 (en écoutant les morceaux dans l'ordre, bien sûr, ce que semble vouloir contrarier le lecteur ci-dessous !). En clair, plutôt que de pleurer les vingt ans de la mort de son auteur, si on fêtait les quarante ans de ce disque, à la place ?

1 mars 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 1er mars 2011

Un programme assez varié et très riche, cette semaine ! Au menu : toute une série de nouveautés et d'avant-premières (Dodos, Shocking Pinks, Karaocake, Tune Yards, Vidéo, My Jazzy Child, Michel Cloup, Bobby, etc.), quelques vieux groupes à (re-)découvrir (Girls at our best, Wire...), un bref clin d'oeil à Serge Gainsbourg pour les 20 ans de sa mort (à un jour près) et un coup de projecteur sur le petit label australien Dream Damage avec plusieurs groupes à découvrir (TV Colours, Jonny Telafone, Teddy Trouble, Assassins 88, Danger Beach). Comme d'hab', l'émission est en libre écoute/téléchargement ci-dessous et la liste détaillée des morceaux est dans les commentaires :


Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

Quelques liens pour compléter l'émission :
Le site du label Dream Damage : http://www.dreamdamage.com/
Le label Clapping Music (My Jazzy Child, Karaocake...) :  http://www.clappingmusic.com