28 mai 2011

La Chanson de la semaine (55) : Abstract figures + Clock of 12's (NAKED ON THE VAGUE)

Ca fait un petit moment que je suis intrigué par ce groupe... La première fois que j'ai entendu leur chanson "Abstract figures" (sorti sur RIP Society, cette année), je suis resté partagé entre "mince, c'est quoi ce truc tout bizarre?!" et "ouah, la claque ! quel tube !". Les autres morceaux du groupe que j'ai écoutés dans la foulée, à commencer par leur récent disque Twelve dark noons (sorti sur Sacred Bones et dont est extrait le morceau "Clock of 12's"), m'ont fait le même effet : un mélange de plein de genres, des compositions bancales, limite dissonantes et, pourtant, incroyablement efficaces et très vite addictives. Le groupe (un quatuor australien, composé de Lucy, Matthew, Nic et Lachlan, formé en 2006 à Sydney) décrit sa musique comme de l'"apocalyptic no-wave pop and dark psychedelic weirdness". Pour ma part, je me dis que l'étiquette "post-punk" serait plus simple et plus explicite. J'y entends l'influence de vieux groupes de post-punk féminin comme THE RAINCOATS, KLEENEX/LILIPUT ou d'autres groupes qui ont fait la transition entre le punk et le son des années 1980 comme MALARIA! voire SIOUXSIE AND THE BANSHEES. J'ajouterai encore que certaines parties de guitares d'"Abstract figures" et de "Clock of 12's" m'évoquent certains passages tendus (en suspension) de SONIC YOUTH. Ouais, que des bonnes références ! De quoi, je l'espère, vous donner envie d'écouter les deux morceaux de Naked on the Vague ci-dessous :

  Naked On The Vague - Abstract Figures by R.I.P SOCIETY RECORDS
Naked on the Vague - Clock Of 12's by sacredbones

25 mai 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 24 mai 2011

Nouvelle fournée de nouveautés dans l'émission S.A.V., ce mardi, avec une large dominante punk et rock indé ! Au programme, dans le désordre : Times New Viking, Grass Widow, Sic Alps, Nodzzz, The Pheromoans, Hygiene, Naked on the vague, Bazooka, Brain F#, Electricity in our homes, The Mantles, White Fence, Linnake, Baton Rouge, Animal Man, Broken Water et puis deux morceaux un peu plus anciens des Bratmobile et de Unit 4. Tout ça est en libre écoute/téléchargement ci-dessous et la liste détaillée des morceaux est à suivre dans les commentaires :


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

21 mai 2011

la Chanson de la semaine (54) : Ever Falling in love + Fuck her tears + Want to exist (Times New Viking)

Il y a peu de temps de ça, j'expliquais (preuves à l'appui) que les années 1980 étaient de partout dans la musique actuelle. Le revival a battu son plein pendant les années 2000 et continue aujourd'hui. Dans le même temps, le son du rock indé des années 1990 était ringardisé. Vu l'aspect cyclique de ce genre de modes, les années 2010 verront très certainement le retour en force du son de cette décennie et, dès aujourd'hui, sa côte grimpe en flèche. Le tout est logique quand on sait que l'âge moyen de la plupart des groupes de rock indé actuels avoisine les trente ans et que la presse musicale est pleine de chroniqueurs qui ont la trentaine... Pour des gens qui, comme moi, ont grandi au son des 1990s, des groupes comme GUN OUTFIT ou TIMES NEW VIKING (pour ne citer qu'eux...) ressuscitent toute une adolescence passée à écouter quelques classiques du rock indé américain des 1990s comme SONIC YOUTH, YO LA TENGO, GUIDED BY VOICES, THE BREEDERS ou encore PAVEMENT. Participons donc gaiement au retour en force du power trio, de ce son de guitare légèrement saturé et de ce mélange de pop lo-fi et de coups de sang bruitistes ! Le dernier album de Times New Viking, Dancer Equired, est sorti il y a quelques jours. C'est le cinquième disque de ce trio américain de Columbus (Ohio). Après en avoir passé de nombreux extraits ces derniers mois, il était temps que je le mette un peu plus en avant ici. Au programme, trois morceaux pour se familiariser avec ce vrai bon disque de pop/indie rock lo-fi : "Ever falling in love" (non, rien à voir avec les Buzzcocks), avec son riff de guitare imparable et son chant à deux voix; "Fuck her tears", un des morceaux les plus nerveux et rapides du disque et qui nous rappelle, au passage, que le clavier remplace la basse dans cette formule trio; et, enfin, "Want to exist", dernier extrait de grande classe de ce disque où les deux voix (masculine et féminine) du groupe se mélangent à nouveau à merveille. A découvrir ci-dessous, donc :

  Ever Falling In Love by Times New Viking
  Fuck Her Tears by Times New Viking

19 mai 2011

Grand salon de la micro-édition #2, à Lyon (Grrrnd Zero Gerland)

Comme l'année dernière, à la même époque, le Grrrnd zero a accueilli le salon de la micro-édition les 14 et 15 mai. Au programme, il y avait encore plein de stands de petits éditeurs (BD, graphisme, dessin...) et de fanzines (à commencer par le stand de la luttine) mais aussi des concerts (Dan Melchior...), des discussions, projections, expositions, ateliers et stand de bouffe à prix libre. Bref, c'était quelque chose à ne pas manquer. Comme l'année dernière, se côtoyaient livres d'artistes à petit tirage (et gros prix) et fanzines punk à prix libre, le tout dans un réjouissant mélange des genres qui, à mes yeux, fait aussi l'intérêt de ce salon. Bien sûr, comme l'année dernière (voir ce que j'en disais ici), je suis reparti avec des tonnes de fanzines sous le bras. Je profite de l'occasion pour en mettre en avant quelques-uns, dans le désordre :

FREAK OUT!#2 et 3 : chouette fanzine punk lyonnais au format journal, lancé à l'automne dernier par Julien (ex-Heartbeat) et Alex (Ratcharge). Le n°3 vient juste de sortir avec plusieurs interviews des groupes Shellshag, Taulard ou Tyvek, du label La Vida es un mus et puis des éditions Terre Noire et de Loïc qui nous parle de la meilleure librairie lyonnaise de ces dernières années (Grand Guignol), anciennement croix-roussienne et aujourd'hui itinérante. Plein de chroniques de disques aussi (du hardcore au rock indé, en passant par de la noise et plein d'autres choses) avec la certitude, comme à chaque fois, de découvrir plein de supers groupes. A noter, dans le n°2 que j'avais loupé, deux interviews des groupes Gun Outfit et Telecommande. Contact : freakoutzine[at]gmail.com

RATCHARGE#24 : Alex doit être hyperactif. En plus de Freak Out!, il sortait aussi un nouveau numéro de Ratcharge, avec une belle couverture orange pétante qu'on ne peut pas louper. Plein de chroniques de concerts, quelques-unes de disques, des listes de "livres psychédéliques indispensables" ou de disques de jazz, une vieille interview de Charles Bukowski chopée ailleurs et puis ces textes sur le punk ou la difficulté et la joie de vivre en même temps qui font le charme de ce zine. Ah et puis une citation définitive de Hunter S. Thompson : "je ressens autant de sympathie envers la musique disco qu'envers l'herpès". Contact : xxgluestickxxbrigadexx[at]yahoo.fr

SIAMOIS#4 : nouveau numéro de ce zine bicéphale co-réalisé par Chivain (voir la brochure "Graffiti et street art: du vandale au vendu") et Girlzilla, de Grenoble, consacré, comme les précédents numéros, aux questions de politiques urbaines, au graff ou à l'affichage sauvage (envisagés comme autant de façon de se rapproprier l'espace public). Le sous-titre "modifier la ville" donne ici le ton. Côté Chivain, retour en images sur la transformation de la caserne de Bonne, à Grenoble, vue comme "une sorte de condensé de la manière dont cette ville se transforme". Côté Girlzilla, une série de photos d'affichages sauvages toujours à Grenoble, à la fois incitation par l'exemple et compil' de documents pour les archéologues du futur. Bref, on a plein de questionnements en commun tous les trois et se balader un bon moment dans Lyon ensemble fut un des meilleurs moments du week-end. Contacts : chivain[at]no-log.org et girlzilla[at]no-log.org

QUE SUERTE#? : Dans un coin du salon, il y avait une jeune espagnole qui avait l'air de s'ennuyer un peu. Sur le rebord de la fenêtre à côté d'elle, il y avait plein de numéros d'un zine de dessins (et parfois de bd - en espagnol...) dont j'ignorais l'existence jusqu'à ce jour (Que Suerte, donc... j'ai pas pensé à lui demander ce que ça voulait dire, d'ailleurs). Après en avoir feuilleté quelques pages et échangé quelques mots, j'en ai chopé le dernier numéro. Une vraie caverne d'Ali Baba pleine de dessins, de collages et de bds dans un gros zine A5 débordant de créativité et où se plonger sans retenue. Contact : voir ici, par exemple 

BEANCE TUBAIRE ("fanzine sonore") : Encore un zine collectif avec plein de supers dessins et petites BDs. Derrière tout ça, on retrouve des gens comme JM Bertoyas, Jean Louis Costes, Le Bal des Chiens, Lilas, Willy Tenia ou Matt Konture. L'originalité du projet est qu'ici deux disques accompagnent ce zine et répondent aux dessins (à moins que ce ne soit l'inverse). Côté musique, c'est aussi varié que côté dessin : du punk à l'électro, en passant par de la noise, des trucs bizarres ou un solo de ukulele. Le tout à prix libre. Contact : voir ici 

Sinon, mais j'ai pas encore tout lu, vous pouviez trouver, pêle-mêle : le dernier OUT RAGE#5, le journal ARTICLE11, des mini-zines de la collection "livre sans poche" gratuits et à faire voyager et plein d'autres trucs de dessins, graphisme, etc. 

17 mai 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 17 mai 2011

On s'est baladé entre les genres et les époques, cette semaine, depuis quelques vieux classiques jusqu'à certains groupes à découvrir en avant-première, avec un début d'émission rock indé, un milieu plutôt calme et un final à dominante punk. Au programme : Woody Guthrie, Grass Widow, Woollen Kits, Picasso Trigger, Tearist, Weyes Blood, Cold Showers, Brisa Roché, Elysian Fields, La Sera, Blithe Field, Ratas del Vaticano, TV Colours, Schund, Danger Beach et Yo La Tengo. Comme d'hab', l'émission est en libre écoute/téléchargement ci-dessous et la playlist détaillée est à suivre dans les commentaires :


Pour télécharger l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous")

ANNONCE : Emission du 17 mai, à 17h, sur Radio Canut

Une émission encore plus variée qu'à l'habitude, cette semaine, circulant entre les époques (de Woody Guthrie aux dernières nouveautés et découvertes) et les genres (du punk à la folk, en passant par toutes les variétés du rock indé et même un chouïa d'électro) ! Pour plus de détails, je vous laisse écouter l'émission, ce mardi après-midi, de 17h à 18h, sur Radio Canut (102.2FM depuis Lyon et ses environs ou radio.canut.free.fr de n'importe où ailleurs) puis disponible en libre écoute/téléchargement sur ce blog (disons à partir de mardi dans la nuit).

14 mai 2011

La Chanson de la semaine (53) : Romneydale (Weyes Blood)

Weyes Blood est le projet solo de Natalie Mering, ex-guitariste/chanteuse du groupe Jackie O' Motherfucker. Cette dernière vient juste de sortir un étrange album, The Outside Room, sur le label Not Not Fun. Elle compose une folk sombre, limite flippante par moment, chantée d'une voix grave et solennelle qu'on compare parfois à Nico. Le tout évoque quelques sombres danses de Sabbat à travers un mélange de folk (qui me fait penser, par moment, à Exuma) et de montages sonores expérimentaux complexes et captivants. Si le côté très solennel de cette musique pourra rebuter certains-es sur la durée de l'album, le plus souvent cette musique est tout simplement très belle. Elle a le don de vous plonger immédiatement dans un état de profonde songerie. « Romneydale » est assurément le morceau le plus réussi de ce disque, à base de clochettes (le côté Exuma, si vous voulez), d'explosions et de craquements en arrière-fond, qui viennent soutenir cette très belle chanson folk chantée gravement par Natalie Mering. A découvrir ci-dessous en musique :

  Weyes Blood - Romneydale by nofearofpop.net

10 mai 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 10 mai 2011

Au programme, cette semaine, quelques chouettes nouveautés (Times New Viking, Veronica Falls, Cold Showers, Sexy Rexy), quelques "chouchous" de l'émission S.A.V. (Gun Outfit, Shannon Wright, Linnake, Ulan Bator, Scout Niblett, Electrelane), des groupes de punk (Unter Rock, Girls at our best, XYX, IceAge, Bazooka, etc.) et quelques très bons groupes locaux (Loup, Prypiat, Daïtro...). Autant de bonnes raisons d'écouter l'émission, en libre téléchargement/écoute ci-dessous. La liste des morceaux est à suivre dans les commentaires.


Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")

7 mai 2011

La Chanson de la semaine (52) : Schönheitsideal (Unter Rock)

Unter Rock est un groupe de punk allemand du tournant des années 1970-80. Difficile d'en savoir plus et donc d'en dire plus, cependant... J'ajouterai simplement qu'il s'agit, à ma connaissance, d'un groupe de cinq femmes, formé à Hanovre, très engagé dans le mouvement lesbien et avec un discours clairement féministe/anti-sexiste. Je ne leur connais qu'un seul disque, Mach mal deine Schnauze auf, sorti en 1980 et aujourd'hui totalement introuvable. Musicalement, ce groupe est à ranger aux côtés de toute cette vague de groupes de post-punk féminins (pré-riot grrrl, si on peut dire) dont je vous parlais il y a quelques temps sur Radio Canut. Pour être plus précis, leur album m'évoque leurs voisines suisses de Kleenex/Liliput. C'est étrange d'ailleurs de voir comment l'histoire de la scène punk a pu retenir ces dernières (dont tous les morceaux ont encore été réédités récemment dans un beau coffret vinyles par le label Kill Rock Stars) alors qu'un groupe comme Unter Rock est lui tombé aux oubliettes. Ces deux groupes me semblent pourtant aussi bons l'un que l'autre...  Réparons donc cette anomalie ! Je vous propose de découvrir ci-dessous l'excellent morceau "Schönheitsideal" (qui se moque des canons de beauté, à ce que j'ai compris... mon allemand n'est plus très au point !) et, comme je pense que ça ne gênera personne, j'ajoute à la suite un lien pour télécharger cet album en entier :

video

télécharger l'album/download

5 mai 2011

Les Anciens docks de Vaise : de la "zone" au nouveau pôle technologique

Ces dernières semaines, je vous ai longuement parlé, à travers un petit reportage photo, du nouveau quartier de luxe de la Confluence, sur la presqu'île à Lyon.  Un phénomène de transformation urbaine un peu similaire (quoique à une échelle moins importante) se déroule, depuis plusieurs années, dans le quartier des anciens Docks de Vaise. Nous sommes toujours sur la Saône mais, ce coup-ci, à l'entrée nord de Lyon. L'histoire des lieux est semblable à celle de la Confluence : d'anciens docks, un quartier industriel avec de grands entrepôts et un habitat populaire peu à peu laissé à l'abandon. Cette ancienne friche industrielle (terrain de jeu, là encore, pendant quelques années, pour les amoureux de la "zone") est aujourd'hui rasée et remplacée par de vastes bâtiments de verre et de métal similaires à ceux qui "poussent" à la Confluence (le conformisme architectural actuel est assez désespérant...). La ville de Lyon y installe, ce coup-ci, un quartier de bureaux et un pôle de technologies de pointes (entreprises d'informatiques, de jeux vidéos, etc.). On a pensé aux loisirs, là encore, avec le grand complexe de cinéma Pathé, déjà en fonctionnement. Quant aux logements, ils sont construits du côté d'un quartier de Vaise en plein processus de gentrification (lui aussi... mais quel quartier de Lyon échappe aujourd'hui à ce phénomène ? je n'en vois aucun...) et progressivement "grignoté" par les deux bouts (côté docks et côté gorge de loup). Comme à la Confluence, se promener là-bas est une drôle d'expérience tant nous sommes à la bascule entre deux époques, la "zone" et les bâtiments modernes cohabitant encore. La série de photos que je publie aujourd'hui n'est pas aussi récente que celle de la Confluence et date de l'hiver et du printemps dernier (d'où la présence de neige !) mais peu de choses ont changé depuis. Le nouveau quartier n'a cessé d'effacer l'ancien. Mon regard, à l'époque, s'était surtout attardé sur ces bâtiments dont certains, aujourd'hui, ont déjà été rasés. Là encore, il se dégage quelque chose de nostalgique de toutes ces photos, je trouve... Je termine cette série avec quelques images du nouveau quartier en construction. Le décalage entre les deux est particulièrement frappant...

4 mai 2011

S.A.V. sur Radio Canut : Emission du 3 mai 2011

Nouvelle émission consacrée à l'actu rock indé (au sens large...), cette semaine, avec encore plein de groupes à (re)découvrir au programme : Linnake, White Fence, Naked on the vague, The Feeling of love, Gun Outfit, Grass Widow, US Girls, Irène, Times New Viking, Bill Callahan, Eternal Summers, The Mantles... plus un bref hommage à X-Ray Spex (après l'annonce du décès de sa chanteuse Marianne Joan Elliott-Said aka Poly Styrene). Tout ça en libre écoute/téléchargement ci-dessous (la playlist détaillée est dans les commentaires) :


Pour télécharger le podcast de l'émission (fichier mp3), cliquez ici (clic droit puis "enregistrer la cible du lien sous...")