22 septembre 2011

INTERNATIONALE UTOPISTE n°2

Depuis un an, c'était un peu l'arlésienne mais, ça y est... le n°2 de l'Internationale Utopiste est enfin dispo ! Je suis d'autant plus heureux de vous l'annoncer que ça été galère pour y arriver... Le résultat, c'est un zine de 64 pages (noir et blanc) entièrement bricolé main et maquetté au ciseau, tube de colle et scotch pour une mise en page plus qu'améliorée par rapport au numéro 1. Côté contenu, on y parle très sérieusement (mais sans esprit de sérieux) de politique, de gentrification et d'urbanisme mais aussi de graff et de dérive, le tout accompagné de tout un tas de photos, collages et autres illustrations.
Le tout est à prix libre, de la main à la main ou dans les lieux non-marchands, et à 3 euros dans les librairies et autres lieux marchands (une liste de ces lieux sera dispo dans les commentaires). Possibilité d'envoi par la poste. Dans tous les cas, si vous êtes intéréssé-e-s d'en choper un ou plusieurs, pour vous, vos ami-e-s, votre distro, votre librairie ou votre infokiosk, me contacter à l'adresse utopie_pour_tous@hotmail.fr !


Au sommaire :
 - une réflexion assez pessimiste sur la situation politique actuelle en Europe où l'on se demande pourquoi la crise ne profite pas plus aux idées d'extrême-gauche (et autant aux partis d'extrême-droite...) et si ce n'est pas le signe d'une nécessaire remise en question de notre discours
  - un « traité de poésie sauvage » où il est question de déambulations nocturnes, d'inscriptions sauvages sur les murs et de quelques étranges rencontres au milieu de la nuit
 - un éloge de la « zone » et une critique en règle du projet urbanistique « Confluence » à Lyon
 - la première livraison du « dadapedia », le seul dictionnaire qui vous dit la vérité (ou pas...)
 - le compte-rendu burlesque d'une « conférence de l'Internationale Utopiste » parce que j'ai pas pu m'en empêcher
 - la deuxième partie de l'article « de la fête au spectacle » où la disparition des anciennes fêtes populaires et leur remplacement par une série d'évènements spectaculaires est envisagée comme un symptôme de l'évolution globale de nos sociétés
 - un hommage à Arthur Cravan, le poète/boxeur/aventurier/déserteur de tous les pays des années 1910
 - quelques pistes de réflexion et quelques propositions pour une architecture nouvelle
 - une copieuse chronique de zines et revues variées
 - et, enfin, le récit d'une nuit blanche à dériver dans les ruelles et collines de Lisbonne où il est question, entre autres, d'un chat moqueur, de « folies labyrinthiques » et d'une plongée dans les bas-fonds de la ville...

ps: je cherche aussi des lieux en dehors de Lyon pour diffuser ce numéro et, comme je ne connais pas grand chose, si vous avez la moindre idée de distros/librairies/infoshops auxquels je pourrais m'adresser, merci d'avance pour le coup de main !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous !