19 février 2012

La Chanson de la semaine (90) : Ack ack ack ack (THE URINALS)

Un classique punk de moins d'une minute, cette semaine ! Un roulement de batterie continu, deux accords de guitare, un chant mi-scandé mi-hurlé et un texte qui évoque une sorte de sniper fou à l'américaine, tandis que le leitmotiv de la chanson "ack ack ack ack" évoque le bruit d'une mitraillette. Le genre de morceaux tellement courts que, pour se convaincre qu'on n'a pas rêvé, on les réécoute dix fois de suite... Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, The Urinals fait partie de cette flopée de groupes punks géniaux qui émergent autour de Los Angeles à la fin des années 1970. A classer quelque part entre THE DEADBEATS et les MINUTEMEN (qui ont d'ailleurs repris ce morceau des Urinals). Leurs débuts se situent à mi-chemin entre le canular (leur nom fait inévitablement penser à Marcel Duchamp...) et la performance artistique. Ils jouent leurs premiers concerts sur le campus de UCLA, à une époque où ils ne savent pas jouer d'un seul instrument. En 1979, ils sortent leurs deux premiers EPs sur Happy Squid Records, dont le EP Another sur lequel se trouve "Ack ack ack ack". Au début des années 1980, le groupe se rebaptise 100 Flowers puis se sépare en 1983.
Ci-dessous, le morceau original des Urinals et une de ses reprises par les Minutemen (qui en ont sorti deux versions : l'une, expéditive, sur l'album 3-way tie (for last) en 1985 et l'autre, fidèle à l'original, sur The Politics of time, enregistrée live à Arhus, au Danemark, en 1983) :

THE URINALS, "Ack ack ack ack" (Another, Happy Squid Records, 1979) :

MINUTEMEN, "Ack ack, ack" (3-way tie (for last), SST Records, 1985) :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous !