30 octobre 2010

La Chanson de la semaine (27) : A little bit of arson never hurt anyone (Matson Jones)

Comment jouer un rock indé brut, énérgique sans utiliser la moindre guitare ? Matson Jones réussit le pari avec seulement deux violoncelles, une basse et une batterie. Le quatuor, composé de Anna Mascorella, Martina Grbac (les deux violoncellistes-chanteuses du groupe), Matt Regan (basse) et Ross Harada (batterie), eut une existence éphémère. Formé au milieu des années 2000, à Fort Collins, dans le Colorado, il se sépare après un album sorti en 2005, un EP, en 2006, et une série de concerts paraît-il mémorables. Le nom du groupe ferait référence au pseudonyme utilisé par les artistes Robert Rauschenberg et Jasper Johns pour quelques oeuvres et installations réalisées en commun. Aux dernières nouvelles, trois des membres du groupe (c'est-à-dire : tous, à l'exception de Matt Regan) se seraient remis à jouer de la musique ensemble mais il s'agirait d'un tout nouveau projet sous un nom qui resterait encore à trouver... En attendant plus de nouvelles à ce sujet, je vous propose d'écouter un extrait de leur album de 2005. "A little bit of arson never hurt anyone" est un petit bijou de rock indé abrasif et nerveux, une musique rugueuse, explosive dont les équivalents sont sans doute à chercher du côté d'une PJ Harvey ou d'une Shannon Wright sous haute tension :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Exprimez-vous !